Vous vous souvenez peut être qu’en mai, mon amie Marion et moi avions été interviewés par la TV japonaise?! Voici enfin la vidéo! :-)

Je n’ai pas pu récupérer un enregistrement, il s’agit donc d’une pratique un peu bâtarde consistant à filmer la TV… Vous excuserez donc la qualité de l’image et de l’audio.

Pour les non japonisants, j’ai ajouté des sous-titres à certains endroits mais sans avoir fait la traduction complète. Vous devriez pouvoir vous en sortir! :-)

Retour en haut

14

sept

2010

Trois semaines déjà…

By Loris. Posted in retour à la maison | No Comments »

Ça fait déjà trois semaines que je suis rentré et force est de constater que je n’ai pas pris une seule seconde pour en parler ici…

IMG_1044

Ça m’a fait un grand bien de revoir ma famille et mes amis mais aussi retrouver une chambre un lit et un environnement qui est non seulement le mien mais aussi qui je change pas d’un jour à l’autre. Ranger ses habits dans une armoire plutôt que dans une valise ça fait un bien fou…

Est-ce que le Japon me manque? Bien sûr que oui! Mais après autant de temps sur place je suis content d’être rentré. Je dois aussi avouer (et vous en avez la preuve en voyant cette carte) que j’ai vraiment vu tout (ou presque) ce que je voulais voir là bas. Je rentre donc sans trop de regrets.

Je sais aussi que je n’ai pas forcément envie de faire ma vie au Japon. Travailler dans l’archipel, surtout pour un étranger, doit être une chose éprouvante. Si je dois travailler un jour là bas, je pense que je chercherai plutôt dans le service (bar, restaurant, office de tourisme, etc.) que dans le graphisme…

J’y retournerai c’est clair! Pour faire des choses plus ciblées ou retourner dans les endroits que j’ai préféré (il reste encore beaucoup à découvrir pour Coralie). Je pense aussi que j’y retournerai parfois seul, mais certainement jamais aussi longtemps. Ces 5 mois sans se voir ont été très éprouvants pour nous deux et si l’on s’est retrouvé sans se rendre compte du temps qui s’était finalement passé, aucun de nous deux n’a envie de revivre ça. Rien que de penser à l’état dans lequel j’étais la veille de mon départ me met mal à l’aise…

J’ai toujours dit que ma vie je peux la passer là ou je veux, je n’ai pas d’attachement émotionnel trop fort à la Suisse ou à Genève (hormis ma famille et mes amis, ça va de soi), mais je sais que je veux la partager avec Coralie. Alors que ça soit Genève, Londres, New-York, San-Francisco ou Fukuoka, ça sera à deux!

Retour en haut