Aomori est la dernière grande ville au Nord de Honshu et donc ma dernière étape sur la route de Hokkaido.

IMG_1472

Il faut bien l’avouer, ça n’est pas une ville avec beaucoup d’attraits touristiques, ça reste néanmoins une promenade agréable.

Avant la construction du tunnel de Seikan qui permit la liaison ferroviaire entre Honshu et Hokkaido, la seule solution pour traverser était le bateau. Le Hakoda-maru a effectué cette tache bravement pendant des années et pour sa retraite, ce ferry a été transformé en musée mémorial.

IMG_1470

Quasiment aucune info en anglais, même pas le dépliant, mais les expositions sont assez explicites pour rendre la visite intéressante.

Ce bateau traversait donc la mer par n’importe quelle saison et étant donné que l’on se trouve bien au Nord, en hiver la traversée devait s’avérer moins paisible que celle pour Okinawa…

IMG_1459

J’ai pu me lettres aux commandes du bateau et je m’imaginais bien en vaillant capitaine de navire devant braver les tempêtes hivernales…

IMG_1461

Le musée ne date pas d’hier comme le prouve le « simulateur dernier cri » de bateau dont les graphismes n’ont même pas de quoi coller la honte à la Nintendo première du nom. Ça m’a fait beaucoup rire!

IMG_1460

La particularité de ce ferry est qu’il chargeait aussi des trains. Une fois arrivés à Aomori, ces derniers étaient chargés dans le bateau dont le niveau le plus bas dispose de voies de garage, puis ils continuaient leur route une fois arrivés de l’autre côté, à Hakodate.

IMG_1468

De l’autre coté du port se trouve l’immeuble ASPM en forme de triangle. C’est un centre touristique et culturel composé essentiellement de boutiques de souvenirs, de petits stands parlant de la région, d’un cinéma à 360° jouant un film sur la préfecture et bien entendu d’un étage avec vue sur la baie.

IMG_1462

Au début du mois d’août un splendide festival anime la ville qui est alors parcourue de chars illuminés. Malheureusement pour moi il a lieu… la semaine prochaine. Je me console en me disant que si j’étais arrivé le bon jour, je n’aurais probablement pas trouvé d’hébergement.

IMG_1473

La bonne chose c’est que les chars viennent d’être terminés et aujourd’hui était un peu leur baptême. J’ai donc pu en admirer quelques uns et c’est vrai qu’une fois illuminés, c’est magnifique!

IMG_1475

Les festivals japonais (matsuri) sont vraiment une partie de la culture nipponne qui fait plaisir à voir…

IMG_1476

Retour en haut

Hiraizumi, dans le Nord de Honshu, était, sur un plan culturel et religieux, l’égal de ce que Kyoto fut quelques centaines d’années plus tard. C’est à dire un haut lieu de culture et de religion au Japon. Divers événements, incendies et guerres l’ont presque réduite à néant mais on peut encore visiter et admirer une partie de ce qui a fait sa grandeur!

IMG_5436

Le Chuison-ji, le temple principal était à l’époque composé de dizaines bâtiments. Aujourd’hui on ne peut en voir que quelques-uns qui ont subsisté du haut de leur colline.

IMG_5442

Le chemin qui y mène est des plus charmants, surtout par un temps splendide et à l’abris sous les cèdres…

IMG_5447

On peut visiter un pavillon d’or qui n’a strictement rien à envier au Kinkaku-ji de Kyoto. Il est classé trésor national et se situe dans un bâtiment (moderne) plus grand destiné à le protéger. Et il faut avouer que c’est un vrai bijou de détails et de finesse. Mais comme bien trop souvent ces derniers temps… photos interdites.

IMG_5453

La montagne est couvertes de petits temples ou petite autels. Les japonais sont très croyants, et dans des lieux comme ça, les gens se suivent pour faire un vœux.

Si vous souhaitez vous aussi vous y essayer, lancez une pièce dans l’urne à cet effet (5¥ en général, mais on dit que si l’on y jette une pièce de 10¥ notre vœu sera réalisé plus tard), sonnez la cloche mise à disposition et frappez deux fois dans vos mains afin d’attirer les dieux sur vous.

IMG_5460

Le bouddhisme et le shintoïsme étant des religions ouvertes et tolérantes, vous ne choquerez personne à vous y essayer.

On trouve aussi une statue de Matsuo Basho, poète-moine et voyageur qui est un personnage très connu dans le Tohoku pour ses voyages et ses pensées. La montagne est recouvertes de pierres immortalisant ses poèmes.

IMG_1452

Faisant l’objet d’une agréable promenade en vélo (location à la gare par un très gentil monsieur), le Takkiku no Iwaya est un temple bâti dans une grotte.

IMG_5462

On raconte que son auteur l’aurait fait construire pour se repentir à l’honneur des divinités de la guerre.

IMG_5465

C’est un bel endroit qui serait inspiré du Kyomizu-dera de Kyoto.

IMG_1458

Plus roche de la gare et sur mon chemin du retour, le Motsuji est un temple qui voulait créer un paradis sur terre.

IMG_5492

A déambuler dans ces allées bien entretenues, au bord d’un étang paisible et à la fraicheur d’une fin de journée, on s’y croirait presque!

IMG_5513

Hiraizumi est donc une étape à ne pas manquer sur le chemin du Nord… En plus de ça, c’est un lieu calme et paisible. Quand j’ai lu dans le guide « la Kyoto du Tohoku », je m’attendais déjà à des hordes de touristes mais il n’en est rien. Une agréable journée, sans conteste!

Retour en haut

A quelques kilomètres de Sendai (plus grande ville du Tohoku, Nord de Honshu) se trouve un des paysages les plus célèbres du pays.

IMG_5333

Avec le toori flottant de Miyajima et la langue de sable de Amanohashidate, les îles de la baie de Matsushima sont considérés comme l’un des trois paysages grandioses du pays. Ce qui complète ma liste aujourd’hui!!

La baie est en effet parsemée d’iles de tailles différentes et recouvertes d’une végétation de pins.

IMG_5345

Trois îles proche de la cote sont atteignables grâce à des ponts. Le plus longs d’entre eux mesure plus de 200m de long et il est dit que les rencontres qu’on peut y faire en résulteront des personnes importantes dans notre vie. Il faut croire que les mouettes vont prendre une place prépondérante dans mon existence à l’avenir…

IMG_5328

La promenade sur l’île elle-même est quant à elle très agréable. L’île est classée comme jardin préfectoral et regorge donc de différentes sortes de plantes. J’ai cru que quelqu’un brulait de l’encens dans l’un des petits temples qui parsème l’île, avant de me rendre compte que c’était simplement les arbres qui sentaient fort!! Une ambiance parfaite pour ma petite sieste du jour!

IMG_5323

Plus tard, je m’offre un billet de bateau pour une croisière de 50mn dans la baie. La visite est accompagnée de commentaires en anglais et en japonais qui donnent le nom des îles et les anecdotes à leur sujet.

IMG_5396

La grosse attraction est de nourrir les mouettes qui suivent le bateau. Elles viennent vous chercher leurs « chips » directement dans la main.

IMG_5384

La visite est agréable et c’est vrai qu’on comprend l’amour qu’on les japonais pour cette baie.

IMG_5403

Pour ma part, ça complète la liste des 3 plus beaux paysages japonais et prend la position de 2ème: plus beau que la langue de sable de Amanohashidate, mais il est vrai qu’il est difficile de vaincre la magie du toori de Miyajima…

IMG_5323

Retour en haut

Là un une personne normale irait voir les temples et sanctuaires de la ville de Sendai en arrivant, je me suis dirigé sans hésiter vers le dépôt de Shinkansen! Contrairement au dépôt que j’avais visité à Hakata en avril, ici on a le droit (sur réservation mais gratuite) à une visite guidée.

IMG_5300

Il n’y a pas seulement que le dépôt, mais il y a aussi d’énormes bâtiments qui servent à la maintenance des trains. J’ai appris que les trains sont vérifiés quotidiennement (pour des éléments important tel que les freins), disposent d’une visite plus détaillée chaque mois et d’un démontage et remontage complet, à l’instar des avions, tous les 450’000km ou chaque année. C’est ici que ça se passe et malheureusement, si on peut prendre toutes les photos que l’on veut dans le hall d’accueil, les photos étaient interdites dans les hangar…

IMG_1444

De toute manière, la visite se fait en voiture (une petite voiture aux couleurs du Shinkansen E4 que j’avais pris le matin même) et se passe assez vite.

IMG_1443

La visite est commentée en japonais et force est de constater que mon niveau ne m’a pas permis de comprendre plus que des brèves. C’est bien dommage car c’est un processus très intéressant. Des panneaux en anglais sont disposés tout au long de la visite, mais la voiture ne s’est jamais arrêté à côté assez longtemps pour que je puisse les lire en entier.

IMG_1441

Après la visite, j’ai pu tourner un peu (et même enter dedans) autour des trains exposés à l’entrée. Même si ils ne sont pas en très bon état, ça m’a permis de me mettre, une fois dans ma vie, à la place d’un pilote de Shinkansen! Je m’y serai cru!

IMG_1446

Ce fut donc une visite sympathique mais pas transcendante, je m’attendais à un peu plus de leur part puisque les gens qui font le chemin pour venir jusqu’ici ont envie d’en apprendre beaucoup et ne sont pas simplement arrivés ici par hasard. Les deux femmes de la réception m’ont néanmoins offert des cartes postales en voyant que j’étais déçu qu’ils n’aient pas de boutique.

IMG_5303

Retour en haut

21

juil

2010

Aizu-Wakamatsu

By Loris. Posted in château, musée, Nord de Honshu, temple | No Comments »

Aizu-Wakamatsu est une ville du Nord de Honshi réputée pour son histoire. C’était ma visite du jour.

Après mon repas (histoire de ne pas avoir le ventre vide), j’ai commencé mes visites par une distillerie de Saké. Peu d’infos en anglais, mais juste assez pour comprendre comment ça se passe. Evidemment, on finit par la boutique ou il est bien entendu possible d’acheter du saké mais aussi de tous les goûter. Et le saké japonais c’est drôlement bon, froid au chaud, brut ou mélangé à d’autres boissons, à vous de voir!

IMG_1405

Le château de la ville n’est pas un original et en plus il est en rénovations (au moins, pour une fois, on me l’annonce à l’office du tourisme en arrivant). Mais comme il contient un musée, je décide d’aller en faire la visite pour me cultiver un peu…

IMG_1406

A part pour nous dire qu’on ne peut pas prendre de photos, il n’y a absolument pas une seule info en anglais. Et c’est pas la minuscule maison de thé dont la visite est incluse dans le billet du château qui va me consoler: le jardin est minuscule et il faut débourser encore 500¥ pour un thé vert (san pâtisserie). Très très décevant, j’ai eu un peu l’impression de me faire voler 500¥…

Je me dirige plus tard vers une partie historique de la ville mais comme il se fait déjà tard (enfin, il est tôt, mais tout ferme à 16h30-17h…) et que je n’ai pas envie de renouveler l’expérience du musée ou je ne comprend que les images, je prend plutôt la direction d’un temple un peu curieux.

IMG_5296

D’une forme hexagonale, il est sensé contenir 33 représentations de Kannon (déesse Bouddhiste de la Compassion) mais ce qui le rend si spécial c’est son double escalier en spirale qui permet de monter et descendre jusqu’en haut du bâtiment sans jamais passer deux fois au même endroit.

IMG_1413

C’est simple mais assez déconcertant surtout quand d’autres personnes pénètrent dans le temple et qu’ils montent au sommet, qu’on les entend, mais qu’on ne les croise jamais.

IMG_1407

En revenant au centre ville je vois une vieille maison et des portraits d’un homme que j’ai l’impression de connaitre…

Le Dr. Hideyo Noguchi, vous le connaissez sans le connaitre si vous êtes déjà venu au Japon. Et franchement, plus je le vois, mieux je me porte…

IMG_1422

C’est simplement le personnage qui figure sur les billets de 1000¥ (~ CHF 12.-/9€)! Je me disais bien qu’on était bon copains tous les deux!

IMG_1430

L’entrée à son petit mémorial ne coute en revanche que 10% de son image…

Retour en haut

Un peu isolée, et donc plus calme, des lieux plus touristiques de Nikko, l’ancienne villa de l’Empereur est une visite sympathique.

IMG_1397

C’est une énorme bâtisse mêlant des éléments japonais et occidentaux et composée de plusieurs maisons démontées puis finalement rassemblées en une seule.

IMG_1387

Pour moi qui suis de plus en plus fan des maisons traditionnelles japonaises, j’ai pris un grand plaisir à déambuler dans ces longs couloirs.

IMG_1384

On peut bien sûr passer devant la salle de réception de l’Empereur qui est étonnamment dépouillée et sobre.

IMG_1388

Le raffinement est le plus fin, des décorations de poignées de portes jusqu’aux bordures de tatami en soie.

IMG_1392

Une chose qui m’a surpris et en même temps beaucoup fait rire sont les blasons de la famille Tokugawa recouverts par la fleur de chrysanthème de la famille impériale. Comme une grande partie des bâtiments a été récupérée ci et là, ils ont juste masqué leurs anciens rivaux.

IMG_1385

Aujourd’hui la villa et le parc qui l’entoure ne sont plus occupés par la famille impériale (qui réside à Tokyo, au palais impérial pardi) mais le leu est classé comme parc national.

IMG_1390

Retour en haut

Après une journée plutôt agréable de promenades en montagne à Nikko, j’attaque mon deuxième jour tôt pour partir à la découverte des nombreux temples et sanctuaires de la ville. Il fait déjà très chaud…

Il faut savoir que ce « bout de colline » est considéré comme parc national et que bon nombres d’endroits du parc sont classés à l’UNESCO.

IMG_5214

Nikko fut un temps un centre religieux important puis perdu sa suprême. Il redevint un centre d’intérêt premier lorsque Iemitsu Tokugawa décida d’y bâtir le tombeau de son grand-père: Ieyasu. Pour ceux qui n’auraient pas suivi ma petite escapade à Sekigahara, Ieyasu est l’unificateur du Japon et la famille Tokugawa reigna d’une main de fer sur le pays pendant presque trois siècles.

S’en suivit, au 19ème siècle, la restauration Meiji, période dont je vous avais parlé lors de ma visite de Kagoshima et qui sonna la glas du reigne des Tokugawa.

IMG_5256

Les temples et sanctuaires de Nikko sont donc recouverts du blason des Tokugawa et on a l’impression que tout ici à été bâti pour démontrer leur grandeur et leur puissance.

IMG_5268

Le sanctuaire principal, le Tosho-gu abrite plusieurs curiosités en plus de son architecture extravagante.

IMG_5240

A l’entrée, on peut y voir les trois célèbres singes: ne vois pas le mal, n’entend pas le mal et ne dis pas le mal.

IMG_5248

Face aux singes, c’est un éléphant qui est taillé dans le bois. La particularité de cette sculpture vient, entres autres, du fait que son auteur n’avait jamais vu cet animal!

IMG_5247

Plus loin, pour rester dans le thème des animaux, le Nemuri-neko (chat qui dort) est une petite statue renommée à travers tout le Japon… car on dirait vraiment un chat qui dort! Bah oui!

IMG_1375

Passé le petit chat, on grimpe des dizaines de marches pour arriver jusqu’au mausolée de Ieyasu. Juste devant moi marchait le gars qui est chargé de… remplir le distributeur automatique en haut des marches. J’ai compté qu’il avait environ entre 30 et 40 kg de thé vert sur le dos… Je peux vois dire qu’il était heureux d’être arrivé au sommet, surtout par cette chaleur.

Le mausolée est un tantinet mégalo mais je pense que c’est une caractéristique génétique dans la famille. De nouveau, on retrouve le fameux blason un peu partout.

IMG_5271

Le bâtiment principal était en rénovation quand je suis arrivé. On se garde bien de vous le dire à l’office du tourisme ou à l’entrée… Qu’à cela ne tienne, ça ne ma pas empêché de visiter l’intérieur (photos interdites) ni tous les pavillons environnants.

IMG_5243

En ressortant, la salle du dragon rugissant est un beau lieu d’architecture mais son attraction principale vient du fait que l’acoustique de la salle a été travaillé de telle sorte que, quand un moine frappe deux bouts de bois sous la tête du dragon peint au plafond, on a l’impression de l’entendre rugir!, saisissantEt c’est seulement quand il frappe à cet endroit là! (photos interdites ici aussi)

Après mon repas, je reprend la visite des autres temples et sanctuaires. Malheureusement je rencontre une vielle connaissance qui m’a accompagné pendant quelques jours de mon voyage et que je n’avais vraiment plus envie de voir: la pluie!

IMG_5292

Il y a plusieurs grandes choses à voir à Nikko et un ticket combiné permet de tous les voir. Ne faîtes pas comme moi: n’achetez pas le ticket combiné du Tosho-gu qui permet simplement de voir le Nemuri-Neko et le tombeau de Ieyasu (qui ne sont pas inclus dans le vrai billet combiné). J’ai du racheter un autre ticket…

IMG_1381

Il faut dire que si Nikko est l’un des points d’attraction touristique du pays et que je n’ai jamais vu autant de menus en anglais et de personnes parlant l’anglais dans les magasins, pour tout ce qui est des visites, il faut s’accrocher… Les cartes sont mal fichues, on a peu d’infos justement sur les tickets et pour trouver les divers bâtiments à visiter, il faut parfois s’armer de patience pour comprendre les plans pas à l’échelle et s’amuser à déchiffrer les kanjis des panneaux qui ne sont pas traduits. J’ai vu des coins de campagne paumés mieux équipés pour recevoir les étrangers!

Dernière chose, et c’est fort dommage: on ne nous donne pas un seul dépliant à l’entrée. Tout juste un plan schématique photocopié. Pourtant ce lieu à des choses à raconter il me semble!

IMG_5267

J’ai donc terminé ma journée sous la pluie et dans la foule (c’était une bonne chose que je dorme sur place la veille, j’ai peu être aux premières heures à l’entrée du parc et c’était déjà bien rempli).

Mais j’ai compris ce qui fait la renommée de Nikko. Même si c’est un peu kitsch sur les bords (d’habitude les temples et sanctuaires sont très sobres au Japon), c’est un vrai petit bijou d’architecture, de peinture et de sculpture!

A un jet de pierre de Tokyo (il y a même des trains sans changements depuis Asakusa, mais ce sont des lignes privées non inclues dans le JR Pass), il serait dommage de se priver!

Retour en haut