Je profite de mes derniers jours en solitaire pour me faire plaisir dans la mégapole!

IMG_1676

Je dois bien avouer que si j’ai vu beaucoup de choses folles à travers mon périple, Tokyo les bat toutes. Je ne me souvenais plus à quel point cette ville était non seulement énorme, mais aussi grouillante et bruyante. Il faut dire que le contraste avec Hokkaido il y a quelques jours est marquant. En témoigne cette photo prise devant un magasin à Akihabara.

IMG_1664

Ça reste néanmoins une ville que j’adore même si je pense que si je devais venir vivre au Japon, je regarderais plus du coté de Hiroshima ou de Fukuoka, voir même de Matsumoto.

Mais j’y ai quelques jours avant l’arrivée de Coralie et je compte bien en profiter pour faire ce que j’aime y faire ainsi que de découvrir encore et toujours de nouvelles choses! Et quand je dis ça, c’est des choses que je n’ai pas envie d’imposer à ma petite Coralie qui aura déjà bien du souci à me rendre sociable à nouveau!

Dois-je encore préciser que j’aime les trains?! Si oui, je souhaite la bienvenue aux nouveaux lecteurs! ;-)

J’ai donc commencé ma journée un peu tardivement (ça faisait un bail que je n’avais pas mis le réveil après 7h du mat…) par le showroom de Kato. A Fukuoka je m’étais offert un train électrique et Kato est l’un des fabricants (tous compatibles entre eux, ouf) les plus populaires.

IMG_1631

Une vraie caverne d’Ali Baba du fan de trains. Si leurs prix ne sont pas aussi compétitif que certaines boutiques de Akiba, ils ont au moins l’avantage d’exposer absolument chacun de leurs produits!

IMG_1646

J’ai même été surpris de voir qu’ils avaient des (onéreux) modèles suisses!

IMG_1640

Ils ont aussi de très belles vitrines décorées ou quelques trains tournent tranquillement.

IMG_1635

Ca a été très très très difficile de partir les mains vides…

IMG_1644

A l’étage, les circuits sont encore plus impressionnants et, chose courante au Japon, si vous possédez des trains, vous pouvez venir avec et les faire tourner (ici gratuitement) sur les lignes mises à disposition.

IMG_1654

Godzilla était même de la partie!! Ils ont de l’humour! ^_^

IMG_1658

Plus tard je prend le chemin de Akihabara (« Akiba »), repère grouillant de l’électronique, des figurines et des hobbyistes. Je vais payer mes respects au Yodobashi Camera qui est le plus grand magasin d’électronique du Japon (donc probablement du monde j’imagine…) puis je file vers diverses adresses de magasins spécialisés trouvés sur des forums. Malheureusement, beaucoup d’entre eux interdisent les photos. On comprend pourquoi quand on voit la foule qui y évolue (c’était dimanche aussi, le seul vrai jour de congé au Japon).

Pas loin de la gare trône fièrement un gigantesque sex-shop sur 7 ou 8 étages. Les japonais n’ont absolument pas de complexes à aller y faire un tour. Je ne me suis donc pas complexé non plus! Je ne suis pas un habitué des sex-shop mais je pense qu’ils doivent avoir tout ce qui est possible et imaginable: sex toys, cordes, menottes, gels, lotions, poupées, élargisseurs de pénis, costumes et bien sûr les habituels DVD…

IMG_1663

Je fais plus du repérage sur les diverses boutiques d’électronique, de figurines et de hobby que des achats mais là encore je suis tombé sur un circuit de location et vous pouvez constater que la moyenne d’âge est loin de celle qui va encore à l’école…

IMG_1671

Au rez-de-chaussée de ce magasin se trouvait tout un tas de goodies liés au monde du train. J’ai adoré les chaussettes mais malheureusement ils n’en font pas en taille 42… Il faut croire que seuls les enfants auront le privilège de se promener avec des Shinkansen aux pieds…

IMG_1668

Même si je n’ai pratiquement fait que du repérage pour voir ce qui se fait et comparer les prix qui varient considérablement d’un magasin à l’autre, je n’ai pas pu résister à m’offrir quelques petits souvenirs…

IMG_1680

Deux carnets de notes, l’un au couleurs de la Yamanote Line (ligne circulaire emblématique de Tokyo) et l’autre sur les trains locaux, un stylo Yamanote qui sera parfait pour écrire dedans, une petite lanière (Yamanote toujours) pour mon apareil photo, des baguettes Shinkansen (vous y croyez vous?!), un livre d’illustration de trains personnifié en filles mignonnes ou sexy comme les japonais savent si bien le faire et le must du must, le désormais inutile et donc indispensable… mètre ruban Shinansen!!

Si c’est pas geeky ça! Et c’est que le début!

Retour en haut

Là un une personne normale irait voir les temples et sanctuaires de la ville de Sendai en arrivant, je me suis dirigé sans hésiter vers le dépôt de Shinkansen! Contrairement au dépôt que j’avais visité à Hakata en avril, ici on a le droit (sur réservation mais gratuite) à une visite guidée.

IMG_5300

Il n’y a pas seulement que le dépôt, mais il y a aussi d’énormes bâtiments qui servent à la maintenance des trains. J’ai appris que les trains sont vérifiés quotidiennement (pour des éléments important tel que les freins), disposent d’une visite plus détaillée chaque mois et d’un démontage et remontage complet, à l’instar des avions, tous les 450’000km ou chaque année. C’est ici que ça se passe et malheureusement, si on peut prendre toutes les photos que l’on veut dans le hall d’accueil, les photos étaient interdites dans les hangar…

IMG_1444

De toute manière, la visite se fait en voiture (une petite voiture aux couleurs du Shinkansen E4 que j’avais pris le matin même) et se passe assez vite.

IMG_1443

La visite est commentée en japonais et force est de constater que mon niveau ne m’a pas permis de comprendre plus que des brèves. C’est bien dommage car c’est un processus très intéressant. Des panneaux en anglais sont disposés tout au long de la visite, mais la voiture ne s’est jamais arrêté à côté assez longtemps pour que je puisse les lire en entier.

IMG_1441

Après la visite, j’ai pu tourner un peu (et même enter dedans) autour des trains exposés à l’entrée. Même si ils ne sont pas en très bon état, ça m’a permis de me mettre, une fois dans ma vie, à la place d’un pilote de Shinkansen! Je m’y serai cru!

IMG_1446

Ce fut donc une visite sympathique mais pas transcendante, je m’attendais à un peu plus de leur part puisque les gens qui font le chemin pour venir jusqu’ici ont envie d’en apprendre beaucoup et ne sont pas simplement arrivés ici par hasard. Les deux femmes de la réception m’ont néanmoins offert des cartes postales en voyant que j’étais déçu qu’ils n’aient pas de boutique.

IMG_5303

Retour en haut

Je préfère prévenir de suite, si vous ne connaissez pas le monde du train ou encore le monde du train japonais, certaines choses écrites plus loin risque non seulement de vous passer loin au dessus et encore pire: vous faire penser que je suis complètement taré. Je vous aurais prévenu! ;)

Dernière chose: « Densha-Otaku » signifie grosso-modo « geek du train » ou « dingue du train ». Vous comprendrez plus loin pourquoi je me classe parmi cette catégorie de gens passionnés du rail…

Ceux qui me connaissent un peu et ceux qui suivent ce blog régulièrement le savent bien: j’adore les trains. Mon grand-père était cheminot et j’ai grandi à côté des trains, littéralement: sa maison est au dos d’une gare.

Cette passion d’enfant s’est réveillée lors de mon dernier voyage au Japon en 2006. Le Japon est le pays du train, je l’ai déjà dit, alors autant en profiter!

IMG_2672

La gare de Hakata (Fukuoka) est la fin de la ligne de Shinkansen Tokaido/Sanyo qui part à plus de 1000km de Tokyo. Il est donc logique d’y trouver un dépôt de train. Le Shinkansen est le TGV japonais, mais il est bien plus qu’un simple train, surtout au Japon.

Un peu de culture du train s’il vous plait!

Les Shinkansen utilisent exclusivement des voies qui leur sont réservées, aucun autre train n’y circule. Les tracés sont spécifiques à la grande vitesse et aucun passage à niveau ni traversée de voie n’entrave son passage. L’accès aux voies est d’ailleurs strictement restreint et sévèrement puni par la loi.
Les derniers modèles ont une vitesse de pointe de 300km/h et les nouvelles générations devraient pousser cette limite à 340-360 km/h d’ici 2012.

IMG_2548

Le Japon était le premier pays au monde à exploiter des lignes de train à grande vitesse. Même si par la suite c’est le TGV français qui a détenu (et détient toujours) les records de vitesse sur rail. Et le gouvernement continue d’investir, non seulement dans du nouveau matériel roulant, plus rapide et plus silencieux, mais aussi dans de nouvelles lignes afin de relier les régions les plus excentrées au réseau.

Mais ce qui fait leur grande force comparé à leurs collèges français, c’est leur grande fiabilité. Le retard moyen cumulé sur une année incluant tous les retards, incidents et problèmes techniques ne dépasse pas 6 secondes. Un seul accident ne faisant aucune victime à eu lieu depuis leur mise en service en 1964 car le train est passait trop proche de l’épicentre d’un tremblement de terre.

Vous comprendrez donc que la machine Shinkansen (incluant le matériel roulant, les rails, les gares et bien entendu le personnel) est une mécanique de précision parfaitement réglée.

Visite à Hakata-Minami

Je prend donc le premier train du matin pour aller visiter l’endroit ou sont garés les trains avant leur mise en service. C’est à une dizaine de minutes de la gare de Hakata, en Shinkansen bien sûr. C’est une Serie 100 Rail Star (je vous avais dit que ça tournerait technique) qui nous emmène jusqu’à la petite gare qui se trouve devant le dépôt et qui dessert cette partie de la ville.

IMG_2356

A l’arrivée, je suis un peu déçu de ne voir que des 700 et N700 alignés à côté du quai. Un ou deux 700 en livrée Rail Star, mais rien de bien excitant. Même pas un petit 300 à portée de vue… Je suis un peu déçu car c’est celui que je préfère. Malheureusement je n’en verrai pas un de la journée…

IMG_2374

Après quelques minutes su le quai, je quitte la gare pour faire le tour du dépôt lui même. Malheureusement il n’y a pas tellement de point de vue en hauteur et les barrières sont bien présentes. Ça ne fait pas de jolies photos de train, mais ça fait de jolies photos tout court.

IMG_2399

Et puis je peux lorgner sur deux Serie 500 qui finissent leur nuit ici. Je vois même le nez bleuâtre d’un des tout nouveaux N700-7000 Sakura (ils sont encore en phase de test je crois) qui pointe.

En tout cas il y a de belles brochettes de trains, et même de loin ça fait des images sympa.

IMG_2402

Une fois mon petit tour terminé, je retourne prendre un train pour le retour et je rencontre un pilote de Shinkansen sur le quai. Je discute un peu avec lui, c’est vrai que de voir un gaijin venir jusqu’ici uniquement pour voir les trains ça doit pas être courant.

Son anglais est aussi bon que mon japonais, c’est à dire basique, ce qui ne nous empêche pas de discuter pendant une vingtaines de minutes. Il m’offre des cadeaux qu’il sort de sa mallettes et je suis comme un gosse.

IMG_2447

En fait, dans les Shinkansen, comme dans quasiment tous les trains au Japon, il y a un conducteur et un pilote. Le pilote pilote le train (…) tandis que le conducteur s’occupe de tout ce qu’il se passe d’autre et tout ce qui concerne les passagers: annonce des gares, ouverture et fermeture des portes, contrôle des billets, arrivée et départ du train en gare et coups de sifflet. Mon nouveau copain m’explique qu’il est aussi pilote mais qu’aujourd’hui il sera conducteur. Les rôles s’échangent, je ne le savais pas.

Franchement, j’aurais parlé avec un pilote de chasse ou un pilote d’essai de l’A380 j’aurais été moins excité. Gentil comme tout et serviable comme savent l’être les gens des entreprises de service au Japon.

Retour à la gare de Hakata

Une fois de retour à la gare de Hakata, je me dis qu’il serait dommage de partir sans regarder quelques trains passer.

IMG_2530

Je suis à côté des trains et peut observer tous les mouvements des machines comme du personnel et des gens autour. Un moment très sympa. Je ne suis pas le seul à aimer regarder les trains passer…

IMG_2588

Puis au moment ou je me dis « allez, encore un et je rentre », je vois ma patience récompensée puisqu’un 500 entre en gare. J’ai beau préférer le 300 pour des raisons que je n’arrive pas à expliquer, il faut avouer que le 500 et son nez de fusée est probablement le plus beau train de la création.

IMG_2558

Je regarde un moment, attend son départ et il est temps pour moi de rentrer en restant songeur à l’idée que les premiers trains que j’ai vu ce matin sont déjà à Osaka, à plus de 600km d’ici…

IMG_2584

Vous comprenez maintenant ce que je voulais dire par Densha-Otaku;)

Retrouvez les autres photos de cette journée 100% train sur mon flickr.

Retour en haut

Faute de connexion internet ce jour là, cet article rédigé le 24 mars a été publié plus tard.

Suite directe de ma visite au musée du train de Tokyo, je profite du fait d’être seul pour faire ce genre de visites qui n’intéressent que moi. J’ai donc été passer un moment au musée de la locomotive a vapeur!

Le site du musée en soi est intéressant puisqu’il se situe dans un ancien hangar en éventail, là ou les locomotives étaient stockées quand elles n’étaient pas en service. Hangar à côté duquel on a remonté l’ancienne gare de Nijo en bois. On est donc dans de l’authentique, pour une fois!

IMG_1539

Le bâtiment principal expose des maquettes, des films et des documents pour nous expliquer le fonctionnement complexe d’une machine à vapeur. Beaucoup d’informations en anglais et des schémas très explicites. Mais on aurait parfois aimé des infos moins simplifiées et plus claires. Ou sont donc Fred et Jamy??!?

Une fois la partie didactique on entre dans le vif du sujet en pénétrant dans le fameux hangar!

IMG_1536

J’ai beau être fan des Shinkansen et autres trains électriques, il faut avouer que ces monstres de mécanique noirs imposent le respect! C’est une dizaine de machines qui nous sont présentées ici. Et pour la plupart, on a le droit de grimper dans la cabine.
Disposées comme ça les unes à côté des autres, c’est vraiment beau à voir.

Dans ce fameux hangar, pour le plaisir des plus petits (et le mien) de belles maquette à l’échelle N (1/200, la plus populaire au Japon, contre la HO, 1/83, chez nous) sont exposées. Sur la plus grande, les petits peuvent même se mettre aux commandes d’un petit train!

IMG_1527

Et trois fois par jour, pour un supplément de 200¥ (CHF 2,34) on peut s’offrir un tour en locomotive à vapeur.

J’avoue que les voir préparer la machine était plus intéressant que le tour (10mn) mais c’était quand même rigolo. Et pour le prix, c’est dommage de s’en priver.

IMG_1544

En résumé, comme le musée de Saitama, si vous aimez les trains et que vous avez envie de vous échapper des temples et sanctuaires de Kyoto quelques heures, je vous conseille aussi ce musée.
C’est a une vingtaines de minutes à pieds à l’ouest de la gare de Kyoto et l’entrée est à 600¥ (CHF 7).

Retour en haut

15

mar

2010

Le train et le métro à Tokyo

By Loris. Posted in Tokyo, train, voyage | 2 Comments »

D’une efficacité sans pareil et même fierté nationale, les transports ferroviaires au Japon sont tout bonnement géniaux! D’abord, le Japon a l’un des réseaux les plus denses du monde (à l’image de la Suisse): on peu se rendre à peu près n’importe ou en train. Ensuite, ce qui fait leur grande fierté (et la honte de la SNCF…) c’est leur ponctualité! J’avais lu il y a quelques années que la moyenne annuelle des retards du Shinkansen (train à grande vitesse japonais) ne dépassait pas les 15 secondes!

IMG_1044

Et il faut avouer que se déplacer dans Tokyo en train ou en métro est un vrai bonheur. Passé l’aspect un peu compliqué au début, on se rend vite compte que c’est très bien organisé, très bien indiqué et que l’on trouve quasiment tout le temps des plans en caractères romains (ou romaji). Au pire des cartes de poche sont disponibles en romaji à quasiment chaque station.

Les stations sont toujours annoncées en anglais ainsi que les correspondances. A Tokyo on n’a que l’embarras du choix: 13 lignes de métro capable de vous faire arriver dans le moindre recoin de la ville ainsi que d’innombrables lignes de train.

La Yamanote Line est la pièce maitresse de ce jeux car c’est une ligne circulaire qui scinde la ville et traverse la plupart des grands quartiers (Shinjuku, Shibuya, Tokyo Station, Ueno, etc.). On fait le demi tour en environ 30mn, donc c’est assez rapide.

Yamanote line, sunday night...

Mais le must sont les machines à billet. On peut toujours les switcher du japonais à l’anglais et il est littéralement impossible d’acheter le mauvais billet. En effet, au cas ou on aurait payé pour un trajet trop court, il suffit d’aller vers une machine similaire à l’arrivée et qui calculera la différence à payer pour être en règle. Elles prennent les billets et les pièces et… rendent la monnaie, on a pas l’habitude de ça quand on est genevois!

IMG_1030

Ici il n’y a pas de contrôle dans les trains (les trains régionaux en tout cas, les Shinkansen ont le droit à un contrôleur qui fait une courbette à l’entrée et sortie de chaque wagon), chacun paye son ticket avant et passe des bornes pour entrer vers les quais, comme le métro de Paris. A la différence que là ou a Paris on a le droit à d’énormes portails contre la fraude, les petits portiques japonais sont très souvent ouverts: pour la simple et bonne raison que ça ne viendrait à personne l’idée de ne pas payer son billet!

Au niveau tarifs on est dans le très raisonnable puisqu’un ticket de métro de base coûte 160¥ (1,90 CHF), un ticket journalier 710¥ (8,30 CHF) et un ticket de train de base 130¥ (les billets de train et de métro ne sont pas compatibles (pas la même entreprise), mais ceux qui ont le JR Pass peuvent prendre le train tant qu’ils veulent!

IMG_0932

C’est donc un vrai bonheur de se déplacer en transports publics à Tokyo, d’autant plus que les gens sont très polis, très cordiaux, ça ne pousse pas et le top du top: des marques au sol nous indiquent l’emplacement des portes (photo ci-dessus)!

Retour en haut

13

mar

2010

Le musée du Train de Saitama

By Loris. Posted in musée, Tokyo, train | No Comments »

Ma visite du jour est une visite idéale à faire seul puisque je suis pas convaincu que ça ait intéressé quelqu’un d’autre que moi, à part peut-être mon grand père…

C’est donc à Saitama (~30mn en train régional de Ueno, ~1h du centre de Tokyo) que je me rend après un solide petit déjeuner de pancakes pour visiter le musée du train. Compter 1000¥ l’entrée pour un adulte et environ 600¥ de transports en commun depuis la gare d’Ueno.

IMG_0960

On y trouve des anciens modèles de train (des premiers trains à vapeur au Shinkansen) et beaucoup d’infos sur le train au Japon (très peu en anglais malheureusement). A l’étage, un « learning center » très bien fichu nous explqiue tout ce qu’il faut savoir sur les technologies du train (du fonctionnement d’une machine à vapeur, à la forme des rails) ainsi qu’un tas d’activités ludiques qui réjouiront les plus jeunes.

Dehors on trouvera un circuit de train miniatures pour une petite ballade à 2km/h à travers un petit jardin. Ça casse pas des briques mais ça a son charme… Les enfants adorent! Pour ma part, le trajet était trop court pour que je m’endorme, contrairement au train qui me ramènera plus tard à Toyko

IMG_0971

J’ai beaucoup apprécié les infos sur le Shinkansen, de sa conception à sa création. Et là il y a quelques films que l’on peu diffuser en anglais et qui sont très intéressants. Vous saviez d’ailleurs que la série 200 a été concue spécialement pour circuler sur des voies enneigées…… Ok, je soulerai quelqu’un d’autre avec mes histoires de train…….

Pour finir: un petit passage obligé à la boutique ou l’on peut acheter de tout et n’importe quoi (c’est le Japon, ne l’oublions pas) sur le monde du train. Je me suis offert un petit modèle de wagon de la Yamanote Line, la ligne circulaire de Toyko. Il ira très bien prendre la poussière sur mon bureau avec ceux que j’avais acheté la dernière fois!

Je pense que j’en ai eu pour 2 à 3 h pour tout voir. En flânant beaucoup et en lisant peu, faute d’infos en anglais.

Retour en haut